W4I

Work For Intégration

Le projet Work 4 Integration (W4I) est un projet d’intégration socio-économique des migrants à travers le financement des coopératives, 21 coopératives et SARL financées et formations des autoentrepreneurs (plus des 100 autoentrepreneurs). Ce projet est exécuté par deux organisations l’OJA entant que codemandeur et Soleterre entant que chef de fil avec l’appui technique de l’Entraide nationale, l’Office de Développement et de Coopération (ODCO), MarocPME, et l’ISCOS. Le projet été lancé en janvier 2018 ce projet dans les régions de Tanger-Tetouan- Al Hoceima et de Rabat-Salé- Kénitra. La connaissance du terrain et les nombreux partenariats locaux ont permis nous d’envisager avec eux l’orientation future vers un projet dans lequel converge toutes les activités actuelles et qui se basent sur des formations et un encadrement ayant pour objectif l’insertion professionnelle des jeunes résidents au Maroc (amélioration des conditions de vie des jeunes) et l’innovation socio-économique.

Objectifs :

OG: Contribuer  à  l’insertion  économique  et  à  la  promotion de l’esprit  entrepreneurial des  migrants  régularisés  à  travers  la diffusion  de  la  culture  d’entreprise  et la  création des micro-entreprises.

OS1: Améliorer la  condition  socio-professionnelle  des  migrants régularisés  au  Maroc  par  l’accès  à l’auto-emploi  (auto entrepreneuriat  et  création  de  MicroEntreprise)  surtout  dans  les régions du centre-nord

OS2: Mettre  à  système les  compétences  des  acteurs  concernés par  l’emploi  et  l’insertion  professionnelle  (notamment  des opérateurs publics marocains) pour renforcer  l’insertion professionnelle des migrants au Maroc au niveau nationale.

Bénéficiaires :

Environs  10  réalités  entrepreneuriales  crées  par  des  migrants subsahariens régularisés

Environs 50  migrants subsahariens régularisés  regroupés  en coopérative et autres micro-entreprises de groupe

Environs  800  migrants subsahariens régularisés informés et sensibilisés vers l’Auto-entrepreneuriat individuel

Environs  400  migrants  subsahariens  régularisés  au  Maroc certifiés en tant que auto-entrepreneurs individuels

Au moins d’autres 1000 migrants (femmes au foyer, artisans, etc.) Qui reçoivent les infos grâce aux campagnes de sensibilisation et information sur le terrain.

Environs  50 responsables  des  institutions publiques marocaines qui  sont engagés dans  l’insertion  économique  et  professionnelle et  des  réalités  associatives  concernées – surtout  ceux  qui  font partie des associations de migrants

Les  familles  des  migrants  (environs 2000 personnes  en  incluant les membres  restés  au  Pays  pour  un  processus  de éco-développement)

Résultats :

R1: Le Service d’incubation pour micro-entreprises spécifique pour migrants est démarré et opérationnel

R2 : Les Micro-entreprises  activées par  le  projet  connaissent les stratégies  de  positionnement  dans  le  marché  et  améliorent  leur intégration économique

R3 : Les  migrants  régularisés  ont  plus  d’information sur  les opportunités  de  l’Auto-entrepreneuriat  et ont  la  possibilité d’accéder à ce nouveau statut.

R4 : Les  services  publics  d’appui  à  l’emploi  ont  la  capacité technique  d’innover  les  interventions  dans  le  secteur  et  de travailler  en  réseau  avec  les  autres  acteurs  du  circuit  migratoire sur le thème de l’insertion professionnelle des migrants.

Promoteurs et partenaires :

Association Art Lina, Organisation des Jeunes Africains, ONG ISCOS, ODCO (Office du Développement et de la coopération), Agence Nationale de la Promotion de la Petite et Moyenne Entreprise (Maroc PME), Entraide Nationale

Le Projet et financé par l’Union Européenne

Après une sensibilisation intense de trois mois et continuelle durant toute année, nous sommes parvenus à sensibiliser neuf cents et quelques personnes dans la région. Parmi les sensibilisées plus de deux cents (200) personnes ont manifestées leurs intérêts au statut d’autoentrepreneur enfin d’exercer leurs Activités Génératrice de Revenus (AGR) dans le formel. Au cours de ce trimestre vingt-quatre (24) consultations ont été réalisés avec soixante-dix (70) bénéficiaires ce qui nous a permis de solder l’année avec trente-quatre (34) personnes inscrites au statut d’autoentrepreneur, parmi lesquels six (6) personnes ont bénéficié d’une bourse de soutien via le programme ES. Maroc. 

Guichet Marketing et commerce

Cet accompagnement s’inscrit dans le cadre de l’axe 2 du projet pour mettre en place les bonnes politiques de marketing et de négociation commerciales afin de maximiser le profit des startups en misant sur les outils de base performante sous l’égide des ateliers des travaux pratiques.

AccompagnementsDescriptions
Accompagnement 1 : Structure basiqueConsultations individuellesL’atelier consiste à apprendre comment organiser le travail administratif dans leurs projets respectifs et de gérer leur documents (devis, factures, déclarations de TVA, etc.), Activer leur présence Online (Annuaires, réseaux sociaux et moteurs de recherche…), Activer leur présence Offline ( Catalogue, prospectus.). C’est la première chose à faire, car cela leurs permettra de fonctionner d’une manière autonome en même temps que l’accompagnement se poursuivra.
L’accompagnement individuel consiste à apprendre à éditer des contenus visuels et vidéos facilement dans le cadre de la communication institutionnelle, et préparer facilement des catalogues au moyen de Microsoft Word.
Accompagnement 2 : Gestion des approvisionnements et organisation interneConsultations individuellesL’atelier consiste à apprendre à calculer les coûts de revient des marchandises et matières afin de facilement estimer les rentabilités de leurs produits et services. Ils pourront aussi optimiser leurs processus de production et de servuction, afin d’améliorer l’attraction et la satisfaction client.
L’accompagnement individuel consiste à travailler sur le calcul et la gestion prévisionnelle de leurs charges, coûts de revient et produits
Accompagnement 3 : Création de valeurConsultations individuellesL’atelier consiste à apprendre à lancer des actions commerciales pour catalyser les ventes, et également lancer des campagnes de grande ampleur pour faire parler d’eux et attirer leurs clients d’une manière autonome. Également, affiner leur ciblage et leur stratégie.
L’accompagnement individuel consiste à concevoir des idées Branding, et lancer des campagnes Marketing
Accompagnement 4 : OptimisationConsultations individuellesCet accompagnement mettra l’accent sur la formation à la négociation commerciale, la construction d’une marque socialement responsable ainsi que la recherche de partenaires dans le cadre de leur développement.
L’accompagnement individuel consiste à faire des simulations commerciales, et à approcher les prospects ensemble.

NB : Cette planification nous a permis à la fois de faire un accompagnement en présentielle mais aussi un accompagnement en distance. 

Phase de création des Start up (Axe 1 & 3)

Coopératives 2eme appel

La création des coopératives s’est faite à la fois par une approche terrain en les accompagnants auprès des administrations compétentes mais aussi par une approche suivie pour éviter tout ralentissement du processus, ce dernier basé sur les étapes suivantes : 

  1. Constitution du dossier
  2. Dépôt des documents auprès de l’office du développement de la coopération (ODCO)
  3. Retrait de l’attestation de l’ODCO
  4. Légalisation documents auprès d’une municipalité (Moukadam)
  5. Dépôt du dossier auprès d’une banque de proximité
  6. Retrait de l’attestation de blocage (provisoire)
  7. Dépôt du dossier a la willaya (Commune de la ville)
  8. Retrait du récépissé de dépôt ou de la décision d’agrément
  9. Dépôt du dossier au tribunal de première Instance
  10. Enregistrement au registre de commerce
  11. Dépôt du reste des documents (décision d’agrément, bulletin officiel, registre de commerce) auprès de la banque pour finaliser la création du compte.  

Entreprises (Sarl) 2eme appel

Cette dernière s’est faite par une démarche de suivi de processus auprès de cabinet (fiduciaire) chargé du processus de création. Le processus de création se déroule par ces différentes étapes.

  • Affiliation à la CNSS ;
  • Publication au bulletin officiel,
  • Immatriculation au registre de commerce,
  • Blocage des fonds.

Autoentrepreneurs (AE) 

Cette démarche a abouti aux résultats escomptés grâce au partenariat entre le centre Dar Moukawil (Centre d’incubation des autoentrepreneurs du groupe Attijariwafa banque) et notre programme W4I afin de faciliter et d’accélérer la création avec un bon suivi du dossier.     

Formations

Le 28-29 /11/2019 – Atelier de formation de renforcement des capacités des membres du bureau et l’équipe de projet sur la gestion techniques et financière du projet tout en détaillant l’approche terrain sur le mécanisme de coordination concernant les activités et les bonnes pratiques de gestion financière.  Le 24/12/2019- Atelier de formation animé par l’ODCO aux profits des coopératives du Projet W4I sur la gestion financière et comptable en mettant l’accent sur la règlementation en vigueur sur les trois types de coopératives, les enregistrements comptables et le comment on fait le partage des dividendes.

 Phase d’incubation

Suite à une décision commune des partenaires du projet W4I lors d’une réunion du comité de pilotage par rapport non seulement montant financer mais aussi vouloir financer d’autres projets afin de solder la ligne budgétaire des fonds startups.  Un nouvel appel à manifestation d’intérêt a été lancé. Ce qui nous a permis de mettre une procédure de sélection rigoureuse dans le but de remédier à certains manquements, pour ce faire trois (3) étapes ont été mises en place :

  • La phase de présélection : Durant cette phase, nous avons examiné les quarante-trois (43) projets reçus sur la région de Rabat-Salé en passant par des entretiens individuels de chaque groupe du projet et le soin a été laissé au chef de fil du projet et le consultant de pouvoir retenir les meilleurs, ce qui a soldé par la présélection de vingt-trois (23) projets.
  • La phase de préincubation : Cette phase consiste à submerger les porteurs de projets dans l’écosystème entrepreneurial en détaillant en profondeur les tenants et aboutissant de cet environnement. Les séances d’accompagnement pour l’élaboration de business plan, business canevas et le tableau de financement en plus de la préparation du pitch.

Phase de sélection :  Après la préparation du pitch de projet, les porteurs de projet ont fait leurs pitchs devant la commission de sélection des projets et cette dernière a finalement sélectionné neuf (9) projets, qui sont aujourd’hui incubés et financés par le projet W4I.        

Mise en relation et communication autour du projet

Communication autour du projet 

Participation à la 8ème édition du salon de l’économie sociale et solidaire 

Comme chaque année de façon coutumière, certaines startups du projet work for intégration (W4I) sont choisies enfin de participer au salon de l’économie sociales et solidaire et cette année l’honneur fut donné à la ville d’Oujda pour abriter cet évènement du 09 au 18 Novembre 2019. Toujours cette perspective consiste à promouvoir l’entreprenariat chez les jeunes migrants dans le but de faciliter leurs insertions socio-économiques et de communiquer autours du projet sur ses bienfaits fondés sur les migrants au Maroc, six (6) startups du projet et deux (2) autoentrepreneurs ont eu l’honneur d’y participer voir le tableau ci-dessous.

Participation aux évènements de la journée internationale de la migration

Le 18 Décembre étant placé sous le signe de la Journée Mondiale de la Migration (JMM) proclamé par l’Organisation des Nations Unies (ONU), l’Organisation des Jeunes Africains (OJA) a pris part à cet événement de grande envergure au Maroc à travers les différentes invitations dans le but toujours communiquer autour du projet et de partager son expérience avec les autres entités et programmes prenant à ladite journée.

Agence Belge de développement (Enabel) et l’Association Marocaine d’Appui à la Promotion de la Petite Entreprise (AMAPPE)

Une journée organisée par l’agence belge de développement (Enabel) et l’Association Marocaine d’Appui à la Promotion de la Petite Entreprise (AMAPPE) en partenariat avec l’Entraide Nationale à l’occasion de la semaine des migrants sur le projet « Pour un meilleur accès des personnes migrantes et réfugiées aux dispositifs existants d’orientation et de formation professionnelle » sur la région Rabat/Salé. Cette journée a été marquée par des échanges fructueux sur les conditions d’éligibilité d’accès au programme et surtout sur la partie des aides financières aux plus vulnérables.

Organisation des Droits des travailleurs immigrés (ODTI) au Maroc

Comme de façon coutumière au Maroc, chaque année les institution internationales, Organisation Non Gouvernementales (ONG), associations et l’Etat marocain fêtent la semaine nationale de la migration en vue de faire le bilan de flux migratoire au Maroc en parlant des acquis, problèmes et perspectifs. Cette année, l’Organisation des Droits des travailleurs immigrés (ODTI) au Maroc, nous a convié à cette rencontre de partage de données, des améliorations apportées par l’Etat marocain par rapport à la situation de vie des migrants et les manquements y afférents

Confédération des Jeunes Cadres et Entrepreneurs Subsahariens au Maroc (CJCESM) Confédération des Jeunes Cadres et Entrepreneurs Subsahariens au Maroc (CJCESM) nous a fait l’honneur de partager notre expérience et impact du projet Work For Intégration (W4I) lors de sa journée, placée sur le signe de la « Journée internationale de la valeur ajoutée du migrant dans sa terre d’accueil ». Cette occasion nous a permis de faire le bilan des activités du projet, son impact aujourd’hui sur la couche migrante et sa place centrale dans la stratégie nationale de l’immigration et d’asile soutenu par le pacte mondial de la migration et le gouvernement marocain.

Obstacles et Recommandations

Obstacles

  • La non implication des bénéficiaires ;
  • Refus d’assister aux ateliers de formation (Axe 1 premier appel & axe 3) ;
  • non-continuation du processus pour des raisons familiales et manque de temps.
  • Le désintérêt des bénéficiaires (1er Appel) ;
  •  retrait de certains bénéficiaires dans le projet par défaut de financement (Axe 3) ;
  • Problèmes de renouvellement des cartes de séjour par manque de contrat de bail.
  • non communication des rapports financiers. 

Recommandations

  • La mise place d’une politique de rigueur dans la transmission des documents financier comme souligner dans l’article 3 (contrat startup) ;
  • La veille stratégique sur le respect des engagements.

Projets du projet Work For Integration dans la région de Tanger-Tétouan-Al-Hoceima

Rapport cumulatif des activités et accompagnements des startups et autoentrepreneurs du projet W4I ; Région Tanger-Tétouan-Al Hoceima

Après suivis et accompagnements des startups du premier appel à projet, sélectionnées et qui bénéficieront d’ailleurs toujours d’accompagnement et orientation, par le chef de projet et l’équipe du projet opérationnelle. En effet, ce 10 Avril 2019 l’équipe du projet a procédé à la signature des contrats des start-ups Tanger-Tétouan, à savoir les sociétés Vitrau-lavage et Africano Technologie. Ce contrat leur permettra de recevoir la première tranche de leurs subventions pour lancer leurs activités et s’intégrer au marché de travail.

Deuxième appel à projet du Work For Integration (W4I)

Après cet événement nos séance des sensibilisations, accompagnement et formations pour les autoentrepreneurs, continus toujours dans les différents quartiers de Tanger, à savoir boukhalef, mesnana, rah-rah, plaça toro etc. En plus, de 14 au 17 /04/2019 l’équipe continu les séances de consultation en marketing à Tanger et Martil et d’autres formations organisées dans le cadre du deuxième appel à projet.

Dans le but de renforcer la capacité des migrants porteurs de projets, pour leur permettre d’intégrer le marché public, par la création de leurs propres entreprises, l’OJA avec ses partenaires, en parfait accord avec le bailleur de fonds (Union Européenne), ont jugé utile de lancer un deuxième appel à projet, dédié aux migrants du 1er Mars au 31 Mai 2019.

Cependant, nos séances de formation que ce soit pour les autoentrepreneurs ou candidats désirant créer les microentreprises de groupe, ainsi que les microentreprises déjà créées se poursuivent toujours avec tous les consultants. Ces images illustrent nos activités

toutes les activités que ce soit les séances de consultation et les accompagnements individuels et par groupe des startups dans le cadre de l’établissement de leurs business plans, orientations vers les institutions partenaires, des formations sur les avantages des statuts juridiques en particulier le SARL et la Coopérative etc. Avec nos partenaires et le consultant en incubation des entreprises

Activités d’accompagnement et orientation des porteurs de projets

Le 31 Juillet 2019, après la visite de la délégation du ministère des jeunesses et sports, ils nous ont transmis le cahier des charges de la création d’une crèche, mais le document est en arabe. Ils nous ont promis de nous envoyer la version française. Nous avons par la suite rendu une visite à la délégation de ministère de l’éducation nationale Tanger, dans le but d’avoir des renseignements et l’obtention de cahier des charges pour la création d’une école ou un centre de langue, (enseignement), Plusieurs documents nous ont été fourni. Et nous les avons partagés avec les intéressés.

Sélection des entrepreneurs pour le deuxième appel à projet

Dans le cadre du programme Work for Integration (W4I), ce 18/09/2019, l’Organisation des Jeunes Africains avec ses partenaires afférents au projet ont procédé à la sélection des porteurs de projets qui seront financés dans le cadre du deuxième appel à projet. En effet, huit (8) projets ont passé leurs présentations devant les membres du jury et les trois (3) meilleurs projets jugés faisables et viables ont été sélectionnés. La première entreprise opère dans le domaine de la coiffure, la seconde concernant la création d’une crèche et la troisième opère dans le domaine de la couture africaine. Les résultats ont été annoncé séance tenante.

En effet, les accompagnements, formations et orientations des autoentrepreneurs ainsi ceux des microentreprises se poursuivent. Ce 19/09/2019, plusieurs autoentrepreneurs ont pris part à la l’atelier de formation sur la procédure de paiement de leurs impôts. Jusqu’à présence 40 autoentrepreneurs ont obtenu leurs cartes. L’équipe du projet a assuré l’atelier de formation en marketing ce mardi 24/09/2019 en présence des entreprises sélectionnées durant le premier appel à projet et nos partenaires de l’ISCOS. Les intéressés sont satisfaits des notions qui leurs ont été avancées.

Coordination et accompagnement des nouvelles startups et autoentrepreneurs

En ce mercredi 25/09/2019 le chef de projet avec l’équipe opérationnelle ont effectué une visite au Centre d’Investissement Régional (CRI) et à l’Entraide Nationale, dans le but d’accompagner les nouveaux candidats sélectionnés pour le deuxième appel à projet, afin qu’ils puissent les mettre en contact avec les institutions concernées et leurs aussi favoriser l’opportunité de s’inscrire pour les formations seront organisées par ces dernières. Les séances de sensibilisation pour les autoentrepreneurs se poursuivent. Ce jeudi 26/09/2019, plusieurs autoentrepreneurs ont été sensibilisé auprès de TAM (Tanger Accueil Migrant). Parmi eux, deux seulement n’ont pas leurs cartes d’autoentrepreneurs et ils seront accompagnés pour les avoir.

Dans le cadre de nos activités d’aides, accompagnement et orientation du projet W4I, après notre visite de la semaine passée, nous nous sommes encore rendus ce mardi 01 /10/2019 chez nos partenaires l’Entraide nationale, afin de pouvoir obtenir plus d’informations sur les formations qu’ils dédient aux bénéficiaires. Une réunion s’est tenue avec les responsables concernés, et ils nous ont fourni la liste des centres à contacter, pour orienter et accompagner les bénéficiaires afin de pouvoir s’inscrire et suivre des formations.

En plus ce Jeudi 03 Octobre 2019, les séances d’accompagnement marketing et consultation en incubation se poursuivent toujours en présence de nos partenaires de l’ISCOS et l’équipe du projet.

Dans le but de faire bénéficier les porteurs de porteurs de projet des formations qui seront organisées par l’entraide nationale, le chef de projet s’est rendu avec les intéressés au centre des formations de l’entraide nationale, dans le but de les inscrire. Après la réunion tenue, avec la directrice du centre MARSHAN, des explications nous ont été fourni et nous étions en collaboration avec la coordinatrice de l’entraide nationale. Cependant, nous avons dressé une demande avec la liste des bénéficiaires et envoyée au bureau de l’Entraide Nationale de Tanger, pour favoriser la permission de ces bénéficières à suivre les formations dans les différents de Tanger. Toutes ces démarches sont entreprises pendant la période de 02 au 08/10/2019. En plus, ce jeudi 10/10/2019, l’équipe du projet OJA et ISCOS ont procédé aux séances de consultations des autoentrepreneurs, auprès du guichet droit, du projet W4I. Des conseils sur le service de paiement, l’obtention de code d’accès à leurs comptes respectifs, et toutes informations relatives à leurs activités, leurs ont été fourni, et 41 personnes qui ont leurs cartes.

Ce mardi 15/10/2019, nous avons tenu une réunion avec les nouveaux porteurs de projet, dans le but de leurs expliquer et orienter et accompagner vers les institutions chargées de la création des entreprises, chercher les devis contradictoires, les guider vers le lieu de formation de l’entraide nationale. Cependant, nous avons reçu des devis de la part de Home fashion et Afro salon for men & women. Par ailleurs, il est recommandé de afro salon for men & women, de revoir le comptable pour faire un PV, pour insérer leurs associés dans la société afin de passer à la signature des contrats. Il est recommandé aux porteurs de projets de nous fournir 3 devis contradictoires.

Le jeudi 17/10/2019, les séances coaching des entreprises du projet de la région Tanger-Tétouan, dans le domaine de marketing ont continué. Vitro lavage a passé à la préparation de la voie off des vidéos. Et d’autres recommandations lui ont été prodiguées.

En outre, ce même jour, nous étions avec l’équipe du salon for men and women, et après leur avoir fourni les consignes sur l’ajout de leurs associés, ils ont modifié le statut de leur entreprise en faisant un procès-verbal (PV) avec le comptable, ajouter les associés. La publication sur le journal officiel, sortira dans 10 jours, selon les concernés. Ils nous ont fourni deux devis contradictoires concernant les achats de matériels.

Concernant Home Fashion, ils nous ont fourni aussi deux devis, mais leur entreprise n’est pas encore créée.

Dans le cadre des suivis et accompagnements du projet, la société Africa Home Fashion nous a fourni ses documents les documents de la création de leur entreprise. Il a été envisagé qu’ils vont signer leur contrat ce dimanche 27/10/2019.

Ce dimanche une réunion avec toutes les startups Tanger-Tétouan a été organisée, la crèche pépinière dorénavant appelée OLYMPE, ils vont nous apporter le dossier de leur entreprise la semaine prochaine.

Salon De L’économie Sociale Et Solidaire d’Oujda

C’est un évènement organisé annuellement, qui rassemble une multitude d’entrepreneurs venant des différents horizons. Plusieurs entreprises incubées dans le cadre du programme Work for Integration (W4I), ont pu participer pour exposer leurs produits respectifs et vendre dans un cadre logique et entrepreneurial. L’événement se déroulé sur une période d’une semaine du 08 /11 au 18/11/2019

Suivi et accompagnement des startups

Dans le cadre de suivi et accompagnement des startups de la région du nord, nous avons effectué ce lundi 25 /11/2019 une visite chez les entreprises de Tanger, Afro Salon, Home Fashion, les travaux de réfection de leurs locaux sont en cours, ils nous ont confirmé qu’ils finiront d’ici la semaine prochaine, pour passer à l’installation des matériels et l’inauguration du salon. Nous avons pu visiter l’entreprise Vitraux lavage aussi, sur le terrain en pleine activité. L’équipe était satisfaite du travail fourni et l’état d’avancement des start-ups.

Inauguration de deux nouvelles entreprises du programme W4I

Nous avons assisté ce 10 décembre 2019 à l’inauguration des deux salons à savoir le salon de coiffure, dénommé Afro Salon For Men And Women et celui de couture nommé African Home Fashion. Les bénéficiaires, font partie du deuxième appel à projet lancé dans le cadre du programme W4I, ils sont installés présentement à Mesnana, non loin du marché. Le coordinateur du projet de la région Tanger-Tétouan avait rappelé aussi bénéficières lors de la cérémonie d’ouverture les principes du programme W4I et leur a aussi rappelé de suivre leur dossier d’autorisation d’ouverture auprès des autorités communales chargées de cette affaire.

Tableau 2 : Récapitulatif des startups qui ont bénéficiers de financement

Année 2018-2019
Microentreprises bénéficiairesSubvention
Startup Barry & Fils Startup
Vitrau Lavage Service
Coopérative Africao Technologie
69.000 MAD
69.000 MAD
54.000 MAD
Année 2019-2020
Startup Afro Salon for men & wumen
Startup Home Fashion African
Startup Crèche Olympe
40.000 MAD
30.300 MAD
54.000 MAD

Conférence sur la sensibilisation à l’entrepreneuriat social

Axée sur le thème l’entrepreneuriat et leadership, quels enjeux pour l’avenir des jeunes ? C’est une conférence portait sur la sensibilisation à l’entrepreneuriat social qui avait eu lieu le 13 Avril 2019 à Tanger. Une conférence organisée en partenariat avec l’associations des Beribour au Maroc (étudiants tchadiens), à l’occasion de leur journée culturelle placée sous le thème de l’entrepreneuriat. Les partenaires qui ont accompagné l’association des Beribours pour l’organisation de cette journée sont, les partenaires du projet Work For Integration (W4I) et qui sont l’ONG Soleterre, l’ONG ISCOS Marche Onlus, et l’organisation des Jeunes Africains (OJA) codemandeur du projet W4I dans la région de Tanger-Tétouan-Al-Hoceima et la région de Rabat-salé.

Suite à la demande formulée par l’association des Beribours au Maroc et vu les compétences des partenaires précités dans le domaine de l’entrepreneuriat et l’accompagnement des jeunes qui désirent se lancer dans le domaine des affaires (entrepreneuriat social), les partenaires du programme W4I ont répondu favorablement à l’invitation de l’association.  La conférence a été animée par Mr Monsieur Abbass Iya, Consultant en marketing du projet W4I, Mr Belinga Ondoua Ondoua Patrick Dieudonné, Consultant à l’entrepreneuriat et Monsieur Mahamat Arou Magar, étudiant à la Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales – TANGER. La conférence a été modérée par Monsieur Abdoulaye Mahamat Seid, le coordinateur du projet W4I dans la région du nord.

Pendant une heure de temps, les intervenants ont passé en revue et détaillé les différents points concernant l’entrepreneuriat des jeunes, et ils ont encouragé les jeunes à se lancer dans le monde de l’entrepreneuriat social pour valoriser leurs idées entrepreneuriales, les innover et être indépendant économiquement. Après les différentes interventions détaillées faites par les intervenants, le modérateur de la conférence avait ouvert un panel de questions pour l’assistance, où les jeunes ont posé plusieurs questions ayant liens avec le thème de la conférence. Les conférenciers ont répondu à toutes les questions posées par les participants et la conférence s’est soldée par une satisfaction totale du public.

Après la conférence, les activités de la journée culturelle ont repris le relais pour la journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *